Korea Tour Adventure – Mokpo, son port et ses poissons séchés

19 décembre 2008

[jour 6 mercredi]

C’est donc à Mokpo   que nous nous sommes réveillé ce matin non loin du super port de cette ville côtière du sud-ouest de la Corée. A Mokpo, en plus d’être un très grand port international de marchandises, on trouve aussi surtout du poisson séché de toute sorte. Ce matin là vers 10h, les poissons pêchés dans la nuit étaient déjà en train de sécher sur le port ensoleillé du matin.

Petit break à Mokpo   donc puisque nous sommes reparti assez rapidement de la ville n’ayant pas trouvé le moindre signe de musée maritime aux abords de la ville.

C’est 200km plus loin environ, que nous arrivons dans une nouvelle région : la région de Gochang   ou se trouve notamment de nombreux dolmens (des centaines). Nous avons visité pas très loin de cette ville un parc « héritage culturel mondial » qui donne accès à un site de dolmens   et un petit musée   tout neuf et très beau sur l’explication du pourquoi des dolmens. C’est en Corée qu’il y a le plus de Dolmen au monde (40% des dolmens du monde sont en Corée répartis sur 3 sites : Gochang, Hwasun et Ganghwa). Ils servaient essentiellement de tombe pour les élites à la préhistoire (1000 ans avant J-C).

Pour compléter la visite du musée, on peut aller voir rapidement un petit site historique de plusieurs dizaines de petits dolmens ainsi qu’une reconstitution de petit village préhistorique coréen.

Mais direction Jeonju   rapidement pour manger japonais avec une fois de plus un « california roll ». Le motel du jour : un motel que l’on pourrait classer dans le genre « class et fun » car on retrouve une ambiance « romantique » même si le mot paraît un peu fort…

Le mieux est sans doute de vous montrer une photo de l’intérieur du motel ! Du rose, des distributeurs de mouchoirs partout (dans tous les placards), un miroir en guise de volets, une fenêtre entre la salle de bain et la chambre, un distributeur de préservatifs dans le couloir de la chambre…

Sans oublier bien sûr le kit « tasses love » :)

Korea Tour Adventure – La forteresse de Jinju et les champs de thé vert

18 décembre 2008

[jour 5 mardi]

Après une nuit passée dans ce superbe hôtel avec Internet ! (oui enfin !) Nous nous dirigeons cette fois vers la forteresse de Jinju   construite à l’époque de Silla (un des trois rois de Corée, nous sommes dans la région de Silla). Cette forteresse c’est agrandie progressivement et de nouveaux bâtiments ont fait leur apparition à divers moments nécessaires (notamment, pour contrer l’invasion japonaise). C’est au travers ces petites anecdotes que nous découvrons tout au long du parc que nous parcourons progressivement.

On a même trouvé des temples bouddhistes en pleine prière à l’intérieur de la forteresse.

Cette forteresse donne aussi l’occasion de prendre de la hauteur et de découvrir la ville sous un autre angle.

Tout autre chose maintenant, nous repartons vers la côte puisque Jinju   nous avait emmené vers l’intérieur des terres. Toujours plus au sud pour y découvrir deux choses : des champs de thé vert et une spécialité du coin, le porc grillé au thé vert.

C’est à Yulpo que nous avons pu tester cette spécialité de la région. En fait on donne du thé vert à manger au porc qui devient lui-même un « porc au thé vert » un peu comme chez nous avons le lin. C’était plutôt très bon et pas seulement la viande puisque bord de mer oblige nous avons pu goûter à divers légumes d’accompagnement ! Des algues au radis, du kimchi de fruits de mer (très bon mais fort !), un kimchi d’algues ainsi qu’une soupe un peu étonnante au goût « d’artichaut » (mais ça serait bizarre que ce soit vraiment de l’artichaut !) et un espèce de yaourt de tofu en plus des traditionnels accompagnements du porc grillé.

C’était très bon et très copieux.

On se dirige maintenant vers les champs de thé vert, en pleine montagne car le thé est cultivé essentiellement sur flan de montagne. La vue était (pour change de notre début de voyage) magnifique ! Oui ! Régularité, parallélisme des rangées de buissons rend un paysage magnifique.

On a pu marcher dans ces allées. Malheureusement tout est déjà ramassé depuis longtemps (depuis mai dernier) donc on repassera pour voir les jeunes pousses de thé et les « champs de mamies » pour les ramasser consciencieusement ! 😉

On nous a même offert un thé et des gâteaux par une dame très gentille qui vendait toutes sortes de choses au thé vert. Il n’est pas imaginable de nombre de choses qui se fait au thé vert : parfum, gel douche, savon, thé, pâtes, ramens, gâteaux, gâteaux secs, alcool, poudre, etc !

La vue en valait tout de même le détour ! Direction Mokpo   maintenant, une ville sur la côte. Une ville qui n’était pas sur notre plan de route mais qui nous tente bien ! Motel du jour : « White Motel », qui est plutôt bien, nous sommes au 8ème étage le seul soucis aura été l’allumage de la lumière de la salle de bain !

Les Bongos

18 décembre 2008

Le transport de marchandises en Corée du Sud est un peu différent à la France. Sur les routes ce n’est pas des camions à semis remorques qui monopolisent la circulation mais bien les Bongos !

Les Bongos pour Kia (la marque de voiture) et Porter pour Hyundai. Ce gabarit de véhicule sert à tout ! Il est souvent interdit en centre-ville pour des raisons de nuisances et de sécurité car les livreurs sont parfois un peu dangereux ! Vitesse, précipitation, parking…

Mais alors, d’où vient cette passion qu’on les transporteurs coréens pour ces véhiculent ? Le transport ferroviaire et maritime sont les deux plus importants moyens de transport de marchandises. Tout est très bien organisé, les bateaux déchargent leur marchandise venant de l’extérieur du pays, le train transporte jusque dans les montagnes les grosses quantités et les Bongos se chargent du reste. Ils se chargent d’emmener en petite quantité nourriture, poubelles, objets de toutes sortes dans tout le pays jusqu’au village le plus reculé.

Il y en a beaucoup à Séoul, transportant Soju, légumes, cartons (poubelles), câbles … ce que vous voulez mais ce qui a été amusant c’est de les retrouver tout le long de la route partout ou on allait pendant le tour de Corée en train de nous doubler sur les 4 voies :)

Korea Tour Adventure – Busan, le marché aux poissons

17 décembre 2008

[jour 4 lundi]

Arrivée pas terrible (indications difficile à comprendre, circulation monstre), hôtel pas terrible non plus (sale) : notre séjour à Busan   s’annonçait mal… Après une bonne nuit quand même, je découvre Busan de bon matin autour d’un « bon » café dans un « Tous les jours » (oui encore du français, ça marche plutôt bien d’utiliser des mots français pour les boulangeries, allez savoir pourquoi !).

Ce matin, on découverte le métro de Busan (à voir prochainement en vidéo) ou nous nous dirigeons vers la station « Jagalchi » (20 minutes environ d’où nous sommes) pour visiter le fameux marché au poissons de Busan  . Bien que cette immense ville soit quasiment similaire à Séoul : même ambiance, même magasins, même architecture… elle est originale dans le sens ou elle possède un grand port maritime. L’autre particularité sont les montagnes situées tout autour de la ville. Ce qui a posé de nombreux problème lors de l’expansion démographique de la ville. Du coup une bonne partie de ces logements sont construits à même la montagne rendant les tours encore plus importantes.

Busan   a des gros problèmes d’expansion du fait de la mer d’un côté et d’immenses montagnes de l’autre. Pour essayer de résoudre le problème de nombreux tunnels ont été construits et des villes nouvelles se sont crées tout autour.

C’est d’ailleurs à cause de ça et du fait d’un plan de ville très mal indiqué en terme de signalétique que nous nous sommes littéralement perdu pendant 2 heures au moins dans Busan ou ce que nous pensions être Busan !

Au final plus de peur que de mal.

Le marché au poisson vaut vraiment le détour. Sous un vieux hangar, des femmes s’affairent à préparer du poisson à même le sol ou sur des vielles planches de bois. C’est très animé et très impressionnant.

A quelques mètres de là, un immense bâtiment (un peu le même comparé au magasin de vêtements énorme de Séoul) ou s’expose dans de nombreux aquariums, la majorité de la pêche du jour. C’est un peu plus formel et officiel comme vente dira-t-on :)

Nous avons visiter aussi l’immense marché qui se situe non loin de là (oui dans les grandes villes coréennes tout est « immense ») pour enfin monter en haut d’une bute ou se situe la tour de Busan (oui, comme Séoul, Busan a sa tour bien que moins impressionnante) qui sert d’observatoire, de magasin, de restaurant et de musée… Ne me demandez pas ou tout cela se trouve nous n’y sommes pas entré.

La suite de la journée se passe plus loin entre Masan   et Tongyeong   pour y découvrir de magnifiques paysages de bord de mer.

De nombreux petits villages qui vivent de la culture d’algues, pour les kimbaps par exemple, ces algues séchées sont présentes presque dans tous les plats coréens ! C’est dire si la production se doit d’être importante (sachant qu’une majeure partie est sans nul doute produite industriellement). Pour récolter ces algues, des guirlandes de coquillages sont laissés trempés dans la mer en attendant que des algues s’y déposent.

Notre journée s’achève par la remontée de nuit vers Jinju  .


Fermer Agrandir