Articles taggés avec ‘logement’

Korea Tour Adventure – Motels à Andong

dimanche 14 décembre 2008

[jour 1 vendredi]

Nous arrivons à Andong   vers 18h, en plein cœur d’une ville que nous ne connaissons pas encore. Rapidement, nous essayons de trouver un endroit ou dormir. Option mise sur les Motels qui semblent visibles grâces à leurs grandes enseignes lumineuses visibles au loin.

Le point sur les Motels et les Love Motels en Corée du Sud.

Il existe en Corée un moyen rapide et simple pour dormir en charmante compagnie : les love motels (mais ils ne sont pas indiqués comme tel, un simple « motel » sur les enseignes). Je dois avouer que l’ambiance est plutôt très glauque dans ces endroits. J’étais déjà passé dans le quartier des motels à Sinchon   qui ressemble à celui que nous avons pu découvrir à Andong   mais plus éclairé et plus vivant. Là ou nous sommes actuellement est carrément glauque. Mais le froid nous incite clairement à nous lancer dans une recherche approfondie de motel. Nous mangeons des grillades dans les rues commerçantes de Andong   pour faire le point, puis revenons à la charge dans le quartier des motels.

Je rentre avec Romain, au premier étage, sur les marches, 4 photos format carte de visite sont sur le sol… Arrivée au premier étage : distributeur de préservatifs, fontaine à eau. Réception : vitre opaque qui s’ouvre enfin. Derrière une personne le sourire aux lèvres nous répond avec (son mari ?) à côté d’elle une grande corbeille remplie de rasoirs jetables bleus ciels et de petits tubes mystérieux… Nous ressortons du « Motel Q » oui oui c’est bien son nom.

Deuxième essai plus concluant au « New Green Motel »: 25 000W la nuit, toujours les même photos dans les escaliers mais la réceptionniste fait « moins peur » que la précédente. C’est donc ici que nous allons dormir ce soir :p

Petite ballade dans la ville avant de rejoindre notre chambre…

La chambre… qui n’est pas si glauque que ça ! Et tout confort en plus : TV, baignoire, fontaine à eau chaude et froide, frigo, linge propre. Une option intéressante donc pour dormir rapidement et pas cher. Il y a donc les à priori, les clichés, et la réalité… L’enquête continue pour savoir si c’est vraiment différent ailleurs ? A suivre ! :p

Objectivité

samedi 22 novembre 2008

Alors voilà, c’est une question que je me pose de plus en plus au fur et à mesure que le voyage avance : suis-je objectif dans tout ce que je vous raconte sur les coréens, la Corée, l’Asie ?

Non pas que je veux cautionner le fait que je peux vous raconter n’importe quoi (j’espère que non tout de même) mais  nous vivons dans un endroit très particulier, un quartier fêtard qui semble ne pas refléter la réelle vie que mènent les coréens.

Ce train de vie des coréens ne semble pas la notre (normal sans doute) mais l’endroit ou on vit semble vraiment nous influencer dans notre comportement.

Ce petit article est un peu à considérer comme un avertissement vis à vis des posts de Korea Adventure Design concernant la société coréenne. Un bilan s’imposera sans doute à la fin du voyage à propos de ça, pour le moment je vous parle de réactions à chaud (ou tiède :p) !

Les logements coréens

lundi 17 novembre 2008

Vous pensiez déjà tout connaître du logement coréen après avoir vu mon article sur mon goshitel !? Eh bien pas du tout ! Les coréens ne vivent pas dans ce genre de logement qui sert souvent aux étudiants en attendant de trouver de l’argent pour payer une caution pour un vrai appartement.

Le logement en Corée, c’est quasiment gratuit ! Oui « quasiment » parce que l’on ne paye pas son logement tous les mois comme « chez nous » mais sous la forme d’une grosse caution qui nous est de plus restituée à la fin du bail ! Mais comment se rémunèrent les propriétaires me direz vous ? Eh bien ils placent cet argent dans l’économie, c’est sans doute avantageux ? Il faut dire qu’ici, plus capitaliste c’est difficile de trouver pire ! Les coréens ont le sentiment de vivre pour leur économie ! A moins que ce soit l’économie qui vit pour eux… Comme je vous en avait déjà parlé ici, une (très) à grosse partie des informations dans les médias étant consacrée à ce sujet ! (pire avec la crise en cours !)

Que ce soit la soirée que nous avons passé chez Gato (photo de la semaine de la semaine 2), ou lorsque nous sommes allés à l’extérieur de Séoul (pour voir les décors de cinéma) nous sommes passés par les quartiers résidentiels de Séoul.

Ne vous immaginez pas des quartiers résidentiels comme on peut en avoir chez nous, ici les gens se plaisent dans des immenses barres de logement (un peu comme les cités de la banlieue parisienne en très grand [en haut, en large, en étendue…]).

D’extérieur, ça à l’air plutôt agréable, square très ombragé au pied avec des jeux pour les enfants, pas de criminalité, pas de « trafics » car chaque immeuble est bien gardé : grille, gardien à l’entrée du parking, sans oublier les indispensables caméras…

Pour les coréens les plus fortunés ou les étrangers, pour qui il ne viendrait pas à l’idée d’habiter dans ces « cases » numérotées avec le numéro d’immeuble taggé en énorme sur le pignon, nous avons pu aussi découvrir dans le quartier français   une autre forme de logement, plus proche de « la France » !

C’est calme, les maisons sont presque individuelles ou collées les unes aux autres…

Nous en avons aussi trouvé d’une autre forme dans notre quartier : un petit peu plus entassées, sans petit jardin à l’extérieur mais surtout toujours beaucoup plus agréables ou le silence règne même si le grand boulevard d’Hongik   n’est pas loin (quand je dis pas loin c’est au bout de la rue !). Vraiment sans doute très agréable à vivre comparé aux barres de logements et surtout là où nous vivons, en face de deux grands parkings « métalliques »  .

Cet article est un peu en lien avec l’article de la semaine dernière concernant la sécurité en Corée du Sud.

On ne rigole pas avec la sécurité !

mardi 11 novembre 2008

Ici, on ne rigole pas avec la sécurité : c’est une chose très importante pour les coréens. Les gens souscrivent à une agence de sécurité et une agence d’assurance presque systématiquement (SECOM ou ADT pour les plus populaires). Un gardien en voiture qui ressemble vraiment à une voiture de police sillonne les quartiers résidentiels et les rues pour s’assurer que tout va bien. Pour les logements collectifs (la grande majorité des séouliens) le bas de leur immeuble est gardé par un gardien directement à l’entrée du parking.


Image Woody sur Picasa web

Image Woody sur Picasa web


Source : SECOM Industries

Source : SECOM Industries


C’est très rare de trouver un endroit sans caméra : une grosse agence bancaire, des couloirs de l’Idas  , aux ascenseurs, du grand magasin au petit boui-boui qui vend des babioles : il y a des caméras partout ! Même dans la house  , je co-habite avec 6 caméras !! C’est très particulier comme ambiance…



2 dans le couloir, 2 dans la cuisine et deux en bas de l’escalier… Du coup, quelqu’un peut savoir : ce que je mange, quand je fais mon linge, à quelle heure je sors, je rentre… ça me plaît que très moyennement ça mais il faut bien « s’habituer ». D’ailleurs avec ce blog je prends conscience de l’étalage de ma vie privée sur la place publique… :). Pour l’anecdote, j’ai fais un test sur le site socio-geek qui donne vos chances de « devenir une star du web 2.0″ j’ai eu comme résultat 46.00% avec 13% de côté exib sur internet et 47% aventurier.


Source : Benoît - aerius.fr

Source : Benoît - aerius.fr


Pour en revenir à la sécurité à Séoul, il est très rare qu’une bagarre éclate. Nous en avons cependant été témoin d’une qui impliquait seulement deux personnes (sachant qu’un attroupement de 50 à 100 personnes se créé automatiquement dès que les premiers coups partent). C’était samedi 11 octobre nous poursuivions la soirée et deux filles (sans doute bien alcoolisées) se sont battues dans la rue. 15 minutes après : 3 personnes étaient interpellées.

Les manifestations : se font souvent dans le calme (forcé ?) du fait du nombre impressionnant de CRS qui encadrent des mouvements de foule, j’ai été témoin pour ma part d’une seule manifestation, devant Hongik   la première semaine de notre arrivée, un samedi soir. Nous n’avons pas pu savoir sur quoi portaient les revendications. Les gens (100 peut être) avaient, drapeaux mégaphones et se sont assis par terre au carrefour de l’université.

Les soirées (à Hongik  , mais sans doute aussi ailleurs) : des cars de CRS sont postés aux alentours, prêts à intervenir dès le signal de mouvement de foule. Nous en avions déjà vu à City Hall   lors des événements sur Séoul Plaza   ici ou ici


Manifestants et la police anti-émeute se reposant au cours d'une manifestation à Séoul pour demander la renégociation de l'importation de viande bovine des États-Unis et de la démission du président sud-coréen Lee Myung-bak. Source : telegraph.co.uk


La police, plutôt courtoise d’après ce que j’ai pu voir. Elle n’hésite pas à dialoguer (sans doute aussi en fonction des faits impliqués aussi…). Pas beaucoup de violence comparé aux CRS (armés un peu comme en France : boucliers, matraques…) que j’imagine beaucoup moins pacifiques (mais que je n’ai pas encore vu à l’action !).

En résumé : la Corée est un pays très sûr. Dans le métro il n’est pas rare de voir quelqu’un déposer son ordinateur portable dans un casier au dessus de sa tête, certains commerçants couvrent simplement leur vitrine d’une simple bâche pour indiquer que le magasin est fermé. Il y a très peu de meurtres, très peu de vols

Est ce dû aux caméras ? Au service militaire qui est infligé (oui il paraît que c’est très dur) pendant 3 ans à toutes les personnes aptes ? (et attention à ceux qui essayent d’y échapper en se blessant volontairement, se faire naturalisé américain ou en se déclarant objecteur de conscience (raisons religieuse, contre le port d’arme) car c’est considéré comme un crime et les représailles ne sont pas négligeables : emprisonnement, difficultés à trouver un emploi, voire même interdiction de séjour pour ceux qui renonce à leur nationalité coréenne). On comprend un petit peu mieux pourquoi les coréens sont « sages » :p


Fermer Agrandir