Archive pour la catégorie ‘Technos’

Korea Tour Adventure – Andong, Haeinsa Temple et les tumulis de Gyeongju.

lundi 15 décembre 2008

[jour 2 samedi]

Levé 9h, direction Dunkin Donuts de Andong   (bien meilleur qu’à Séoul au passage !). Rapidement nous faisons le tour de la ville, nous tombons sur un temple bouddhiste, difficile d’y rentrer, je crois que ce n’est pas autorisé.

Après avoir fait notre petit tour matinal, direction Hahoe Village   : un village traditionnel toujours habité par des fermiers qui y cultivent des choux et du riz dans des rizières.

Malheureusement, l’hiver n’est pas forcément une bonne saison pour y visiter ce genre de chose puisque le riz est récolté depuis longtemps et les rizières asséchées. Ce village est cependant magnifique été comme hiver avec ces maisons traditionnelles de l’époque Joseon. Elisabeth II a même visité ce village lors d’un voyage officiel en 1994 de 4 jours en Corée. C’est pour dire. Elle a même planté un arbre !

Nouvelle étape, plus lointaine cette fois nous oblige à reprendre la route au travers les montagnes (très hautes) de plus de 1 400 mètres pour celle ou nous allons : le joyaux de la Corée, l’endroit à absolument pas rater : le temple bouddhiste « Haeinsa Temple »  , une petite ville de temples qui s’étend tout en haut du mont Kaya sur plus de 80 kilomètres.

La route a été assez difficile et dangereuse mais nous arrivons vivant en haut de la montagne pour y gravir les quelques derniers mètres à pied.

Nous arrivons la nuit tombante au milieu d’une véritable petite ville habitée par des moines bouddhistes qui sortent des différents temples. Malheureusement interdiction dce filmer les superbes bouddhas en or entourés de milliers de bougies… Nous avons eu le droit seulement aux cours intérieures et les façades des temples. La particularité de cet endroit est qu’il abrite le Tripitaka Koreana, collection la plus complète de textes du canon bouddhiste, gravés sur 80 000 tablettes de bois entre 1237 et 1248. Nous n’avons malheureusement pas pu voir ça non plus :(

Une pagode au millieu de la cours centrale.

La nuit est tombée et nous redescendons de la montagne pour rejoindre notre voiture. Mission : redescendre de la montagne de nuit et rejoindre notre prochaine étape : Gyeongju  . C’est moi qui me met au volant pour 2 heures de conduite. Pour cela nous rejoignons Daegu   (une très grande ville de Corée non loin de Busan) pour attraper la route 1 qui fait la liaison Séoul/Busan. Nous prendrons la sortie Gyeongju  .

[20h] Aire d’autoroute juste après Daegu   ou Jessica prend le relais du volant. Arrivée à Daegu   vers 21h30 au milieu de dizaines de Tumulis  , ces impressionnants dômes de terre et d’herbe représentant des tombes anciennes de l’époque de Silla.

Vue de la ville de Gyeongju du haut du dôme. [ne le faites pas c’est interdit ! Mais j’ai vu la pancarte après :p]

Ce soir, nous nous sommes rapidement trouvé un petit motel très sympa (beaucoup mieux que celui d’hier). Un petit restau aussi avec des gens adorables ou j’ai pu manger des raviolis coréens qui me faisaient envie depuis un petit moment maintenant !!

A demain !

PS : Une grande vidéo et des photos seront prochainement disponibles… Peut-être après mon retour en France (malheureusement) car le temps me manque beaucoup en ce moment !

Séoul fluide…

mercredi 3 décembre 2008

Voilà, les cours se terminent à l’Idas (enfin ?) !

Je vais vous présenter un projet nommé « Fluide » réalisé en cours de Digital Media Design, encadré par Simone Carena. Ce projet à pour vocation (à la base) d’être présenté pour l’événement Seoul World Design Capital 2010 qui se prépare et qui est très cher pour Simone (la dernière édition se passait à Turin ;)). Nous devions pour cela représenter une facette de Séoul.

J’ai travaillé en collaboration avec Jérémie (Pixylab) pour ce projet. Nous avons décidé de nous intéresser aux flux présents à Séoul, rapidement nous avons pensé que les flux de personnes serait intéressant à analyser. La finalité du projet a aussi été tranché rapidement : une installation interactive.

Le projet « Fluide ».

Le projet fluide propose une représentation graphique des flux présents à Séoul, en volume. Pour cela, nous avons décidé de travailler autour de la fameuse tour de Jongno   qui voit passer à ses pieds plusieurs milliers de visiteurs chaque jours. Nous montrons de manière graphique l’impact de ces flux, une prise de conscience en quelques sorte de chiffres que l’on ne maîtrise pas ou peu vis à vis du public visé : les passants.

Pour cela nous avons utilisé la métaphore de l’eau, chaque personne représente au goutte d’eau qui va remplir une interface graphique et pourquoi (à l’avenir) pas imaginer une sortie physique de véritables gouttes d’eau.

Chaque goutte est numérotée, ce numéro apparaît en haut de l’application. Ainsi, les visiteurs peuvent (dans le cas ou le rendu graphique est à la même place que le capteur) s’identifier au numéro qu’ils voient s’afficher à leur passage.

Un fonctionnement par étapes :

  • Un passant déclenche l’apparition du goutte qui tombe du haut de l’écran, le compteur incrémente de 1 le nombre de personnes.
  • Pendant 15 secondes la ou les gouttes crées vont naviguer dans l’écran.
  • Au bout de la 15ème seconde toutes les gouttes en mouvements se regroupent pour former une nouvelle goutte qui va tomber en bas de l’écran et se ranger (s’archiver) dans ce tableau.
  • La zone rectangulaire représente une heure. Au bout d’une heure, les gouttent disparaissent et vont aller s’archiver dans les grandes bandes que vous voyez sur les côtés de la capture d’écran ci-contre.

Dans la zone centrale, la taille des gouttes correspond au nombre de gouttes (ou personnes) qu’elle représente réellement, l’opacité est générée en fonction du bruit capté au moment de la création d’une goutte. Cette notion d’ambiance sonore est intéressante à prendre en compte pour mieux voir l’activité du flux étudié.

Dans les « bandes d’archives », la notion d’ambiance sonore n’apparaît plus, toutes les intervalles de 15 secondes apparaissent à la même taille et l’opacité représente le nombre de personnes qu’elle représente.

L’application software a été réalisée en Adobe Flash ActionScript 2. Tous les regroupements de gouttes sont enregistrés dans une base de données de type MySql en utilisant un script PHP.

Côté hardware, nous avons utilisé une carte Arduino qui nous permet l’utilisation de capteurs de toutes sortes grâce à un port USB. Le capteur utilisé actuellement est un capteur de lumière faute de mieux (l’utilisation est du coup contrainte la nuit) mais nous envisageons l’utilisation d’un capteur de passage plus performant utilisable 24h/24. Pour des raisons de timing ça n’a malheureusement pas pu se faire, satanée deadline…

Test de l’application en conditions réelles à Jongno.

Samedi soir dernier nous nous sommes rendus sur place, au pied de la tour de Jongno   à côté de la sortie 4 du métro ligne 1 arrêt « Jonggak » pour se rendre compte du comportement de l’application dans des conditions réelles.

Voici la vidéo de présentation de Fluide en test à Jongno :

2820 personnes ont donc joué le jeu sans se rendre compte qu’elles étaient comptabilisées. Sachant que certains passants ont voulu savoir pourquoi une lumière éclairait leurs jambes et des boules bleues se baladaient sur un ordinateur portable en pleine rue.

Malgré le froid, tout c’est bien passé.

On peut analyser le rendu obtenu : par exemple, on peut voir des grosses gouttes bleues à gauche qui correspondent à deux manifestations qui sont passées par notre capteur, d’où ces paquets.

L’avenir de Fluide.

Nous avons envisagé de proposer la mise en place du rendu graphique soit à un autre endroit de Séoul ou dans une autre ville du monde (avec pourquoi pas un décalage horaire) qui permettrait de voir l’activité des flux de Séoul à New York et les flux de New York à Séoul, par exemple !

Nous allons sans aucun doute revenir sur ce projet de retour en France pour le faire évoluer.

Microsoft investi 60 millions de dollars en Corée du Sud !

lundi 10 novembre 2008

Petite brève qui m’a fait sourire hier entre toutes les autres consacrées à l’élection de d’Obama : Microsoft investi 60 millions de dollars en Corée du Sud pour « encourager les coréens à acheter ses produits ».

Alors là j’ai bien relu deux fois cet article, passé dans google translate, reverso, worldreference, rien y fait, l’info semble bien celle là !

Après deux mois d’expérience sur un ordinateur coréens, je me dis mais WTF ? TOUS les coréens sont sur Windows, même Gaeto qui possède un Apple Macbook à installé Windows XP parceque « c’est plus pratique ». Sachant qu’ils ont tous Internet Explorer 7 (Internet Explorer 6, sur les ordinateurs de l’Idas), qu’ils utilisent MSN et ne savent pas ce qu’est « Firefox » ou « OpenSource » je me dis mais est ce qui Microsoft ne jette pas un peu l’argent… « par les fenêtres » (ahah oui j’avoue elle était facile celle-là :D) ?

Est-ce moi qui, comme vous le savez est un open sorcier de coeur, ai installé Firefox et OpenOffice sur 5 ou 6 ordinateurs de l’Idas pour que Microsoft sente dans ses statistiques une poussée de l’OpenSource en Corée !?

S’il vous plaît, téléchargez Open Office, Firefox ou autre VLC c’est gratuit et ça marche mieux bien ! 😉

Yongsan, le paradis électronique

mardi 4 novembre 2008

Bienvenue à « Yongsan » le paradis de l’électronique au plutôt « Yongsan Electronic Market »  . Situé au sud de Séoul entre City Hall   et le mémorial de la guerre   « sous le ciel de Paris » (confère le thème de la publicité du moment :), à voir ci-dessous). Il abrite au sous sol une gare KTX (KTX = TGV, c’est exactement le même qu’en France) et aux 7 étages supérieurs plus de 5 000 petites enseignes. On y trouve l’étage des appareils photos et des caméras (voir ci-dessus), 2 étages pour les ordinateurs, l’étage des accessoires en tout genre, l’étage des télévisions et l’étage des jeux vidéos. En un mot : c’est impressionnant !

J’y ai acheté au début de mon séjour mon disque dur externe 500Go pour 115 000 W (70€ environ), 20€ environ de moins qu’en France pour le même produit. Je prévois aussi y acheter un lecteur MP3 et un casque pour commencer le renouvellement de mon parc informatique prévu en janvier prochain ! :)

A Yongsan, c’est aussi le quartier des prostituées… en vitrines à deux rue du bâtiment de l’Electronic Market, ce dont je vous avait déjà parlé lors d’une photo de la semaine…

Très glauque les petites rues autour de ce quartier !


Fermer Agrandir