Archive pour la catégorie ‘Design’

Séoul, weekend de Noël

dimanche 21 décembre 2008

Je passe quasiment ma dernière journée à Séoul aujourd’hui (samedi) en entamant une grande ballade au cœur de la ville vers City Hall  , Séoul Plaza   ou encore Cheonggyecheon  

En une semaine (de road trip) la ville à déjà bien changée, c’est toujours incroyable de voir une ville en perpétuel renouvellement. Beaucoup de ces changements interviennent spécifiquement pour la période des fêtes. Tout d’abord, comme je vous en parlais déjà il y a quelques semaines, les grands magasins ont tous terminés d’installer leur déco de Noël (toujours plus impressionnant…).

Une  grande patinoire en plein air à fait son apparition à Séoul Plaza  . Ou des milliers de Séouliens se précipitent pour y patiner quelques minutes.

Le cœur de la ville a quand même reçu quelques illuminations dans les arbres mais c’est très léger (juste un boulevard et pas plus !).

ça ressemble d’ailleurs un peu aux Champs Elysées non ? Ah non bon… :) A noté que 100% des lampes présentes dans les arbres sont des lampes à basse consommation d’énergie. De gros efforts politiques sont fait en matière d’économie d’énergie (ce que ne font pas vraiment les coréens malgré tout, un petit apprentissage est toujours nécessaire malgré l’avance considérable politiquement parlant).

Mis à part les grands magasins, un grand point fort se situe (comme d’habitude) sur la rivière de Cheonggyecheon   qui accueil des créations d’artistes pendant 1 mois à partir de cette semaine autour du thème de la lumière. Ce sont 5 installations toutes les plus impressionnantes les unes que les autres à découvrir tous les jours de nuit à partir de 18h.

Lasers, murs d’eau, vidéo projection, murs de lumière et pixel art à l’honneur en utilisant notamment des décorations de Noël. C’est très réussi et ce samedi les coréens étaient venus en masse pour admirer le spectacle avec des « Oh !! AAaah !! » dès qu’une nouvelle forme apparaît, un peu comme au feu d’artifice cet été souvenez-vous !

C’est là dessus que je dis au revoir à Séoul. Une ville qui me manquera sans doute mais que je ne suis quand même pas fâché de quitter aujourd’hui. J’y reviendrai sans doute plus longuement dans un prochain bilan de mon séjour plus tard.

Le bruit, la pollution, les odeurs sont quand pas toujours faciles à accepter quand on a pas grandi dans un tel environnement. Mais Séoul est une ville attachante et magnifique qui ose faire de nouvelles choses et qui est hyper culturelle. On y trouve de quoi acheter sur tous les trottoirs, les marchés sont magnifiques malgré leur propreté un peu douteuse parfois (remarque qui s’applique aussi à quasiment toutes les villes de Corée).

Bref un peu triste mais ce n’est pas bien grave car je reviendrais !

Une seule chose est sûr : je ne reverrais jamais Séoul comme je la quitte puisque tout aura déjà évolué et bougé le mois prochain !

Protégé : Pepero : restons légers !

mercredi 10 décembre 2008

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Experimental interaction – Phone Waar

mardi 9 décembre 2008

Avant dernier rendu du semestre, aujourd’hui je vous propose « Phone Waar » un concept de jeu un peu particulier pour un cours un peu particulier aussi.

Le thème du cours de David Hall cette année était « computer, meat and pleasure » (ordinateur, chair et plaisir). Je vous en avais parlé ici il y a quelques temps lors d’un premier rendu vidéo.

Cette fois ci il fallait proposer un véritable concept interactif. J’ai donc imaginé le jeu « Phone Waar » :

Jeu de rue utilisant des téléphones mobiles et des cabines téléphoniques. Le but du jeu est d’envoyer des décharges électriques dans les jambes de son adversaire en composant son numéro de téléphone mobile dans une cabine téléphonique.

Il n’est possible d’utiliser qu’une seule fois une cabine.
Une course poursuite délirante se met donc en place ! (ici à Séoul, et sous la neige !)

Projet final en classe d’experimental interaction à l’IDAS (Séoul, Corée du Sud) décembre 2008

Réalisé par
EDOUARD DURAND http://www.hypermediadesigner.com/
Supervisé par
DAVID HALL http://opiumblue.blogspot.com/

Musique
Stress – Justice (remix)
Sounsnap sounds

Comme vous avez pu le remarquer dans la vidéo qui a été tournée dimanche en fin d’après midi : il a neigé à Séoul, et plutôt pas mal même comme en témoigne ces quelques photos !

Espérons que nous n’aurons pas trop de problèmes de météo à partir de vendredi car nous allons prendre la voiture pour faire le tour de la Corée. Même si apparemment, ces conditions sont habituelles et que les routes sont rapidement salées et dégagées !

Séoul fluide…

mercredi 3 décembre 2008

Voilà, les cours se terminent à l’Idas (enfin ?) !

Je vais vous présenter un projet nommé « Fluide » réalisé en cours de Digital Media Design, encadré par Simone Carena. Ce projet à pour vocation (à la base) d’être présenté pour l’événement Seoul World Design Capital 2010 qui se prépare et qui est très cher pour Simone (la dernière édition se passait à Turin ;)). Nous devions pour cela représenter une facette de Séoul.

J’ai travaillé en collaboration avec Jérémie (Pixylab) pour ce projet. Nous avons décidé de nous intéresser aux flux présents à Séoul, rapidement nous avons pensé que les flux de personnes serait intéressant à analyser. La finalité du projet a aussi été tranché rapidement : une installation interactive.

Le projet « Fluide ».

Le projet fluide propose une représentation graphique des flux présents à Séoul, en volume. Pour cela, nous avons décidé de travailler autour de la fameuse tour de Jongno   qui voit passer à ses pieds plusieurs milliers de visiteurs chaque jours. Nous montrons de manière graphique l’impact de ces flux, une prise de conscience en quelques sorte de chiffres que l’on ne maîtrise pas ou peu vis à vis du public visé : les passants.

Pour cela nous avons utilisé la métaphore de l’eau, chaque personne représente au goutte d’eau qui va remplir une interface graphique et pourquoi (à l’avenir) pas imaginer une sortie physique de véritables gouttes d’eau.

Chaque goutte est numérotée, ce numéro apparaît en haut de l’application. Ainsi, les visiteurs peuvent (dans le cas ou le rendu graphique est à la même place que le capteur) s’identifier au numéro qu’ils voient s’afficher à leur passage.

Un fonctionnement par étapes :

  • Un passant déclenche l’apparition du goutte qui tombe du haut de l’écran, le compteur incrémente de 1 le nombre de personnes.
  • Pendant 15 secondes la ou les gouttes crées vont naviguer dans l’écran.
  • Au bout de la 15ème seconde toutes les gouttes en mouvements se regroupent pour former une nouvelle goutte qui va tomber en bas de l’écran et se ranger (s’archiver) dans ce tableau.
  • La zone rectangulaire représente une heure. Au bout d’une heure, les gouttent disparaissent et vont aller s’archiver dans les grandes bandes que vous voyez sur les côtés de la capture d’écran ci-contre.

Dans la zone centrale, la taille des gouttes correspond au nombre de gouttes (ou personnes) qu’elle représente réellement, l’opacité est générée en fonction du bruit capté au moment de la création d’une goutte. Cette notion d’ambiance sonore est intéressante à prendre en compte pour mieux voir l’activité du flux étudié.

Dans les « bandes d’archives », la notion d’ambiance sonore n’apparaît plus, toutes les intervalles de 15 secondes apparaissent à la même taille et l’opacité représente le nombre de personnes qu’elle représente.

L’application software a été réalisée en Adobe Flash ActionScript 2. Tous les regroupements de gouttes sont enregistrés dans une base de données de type MySql en utilisant un script PHP.

Côté hardware, nous avons utilisé une carte Arduino qui nous permet l’utilisation de capteurs de toutes sortes grâce à un port USB. Le capteur utilisé actuellement est un capteur de lumière faute de mieux (l’utilisation est du coup contrainte la nuit) mais nous envisageons l’utilisation d’un capteur de passage plus performant utilisable 24h/24. Pour des raisons de timing ça n’a malheureusement pas pu se faire, satanée deadline…

Test de l’application en conditions réelles à Jongno.

Samedi soir dernier nous nous sommes rendus sur place, au pied de la tour de Jongno   à côté de la sortie 4 du métro ligne 1 arrêt « Jonggak » pour se rendre compte du comportement de l’application dans des conditions réelles.

Voici la vidéo de présentation de Fluide en test à Jongno :

2820 personnes ont donc joué le jeu sans se rendre compte qu’elles étaient comptabilisées. Sachant que certains passants ont voulu savoir pourquoi une lumière éclairait leurs jambes et des boules bleues se baladaient sur un ordinateur portable en pleine rue.

Malgré le froid, tout c’est bien passé.

On peut analyser le rendu obtenu : par exemple, on peut voir des grosses gouttes bleues à gauche qui correspondent à deux manifestations qui sont passées par notre capteur, d’où ces paquets.

L’avenir de Fluide.

Nous avons envisagé de proposer la mise en place du rendu graphique soit à un autre endroit de Séoul ou dans une autre ville du monde (avec pourquoi pas un décalage horaire) qui permettrait de voir l’activité des flux de Séoul à New York et les flux de New York à Séoul, par exemple !

Nous allons sans aucun doute revenir sur ce projet de retour en France pour le faire évoluer.


Fermer Agrandir