Articles taggés avec ‘transport’

Séoul, weekend de Noël

dimanche 21 décembre 2008

Je passe quasiment ma dernière journée à Séoul aujourd’hui (samedi) en entamant une grande ballade au cœur de la ville vers City Hall  , Séoul Plaza   ou encore Cheonggyecheon  

En une semaine (de road trip) la ville à déjà bien changée, c’est toujours incroyable de voir une ville en perpétuel renouvellement. Beaucoup de ces changements interviennent spécifiquement pour la période des fêtes. Tout d’abord, comme je vous en parlais déjà il y a quelques semaines, les grands magasins ont tous terminés d’installer leur déco de Noël (toujours plus impressionnant…).

Une  grande patinoire en plein air à fait son apparition à Séoul Plaza  . Ou des milliers de Séouliens se précipitent pour y patiner quelques minutes.

Le cœur de la ville a quand même reçu quelques illuminations dans les arbres mais c’est très léger (juste un boulevard et pas plus !).

ça ressemble d’ailleurs un peu aux Champs Elysées non ? Ah non bon… :) A noté que 100% des lampes présentes dans les arbres sont des lampes à basse consommation d’énergie. De gros efforts politiques sont fait en matière d’économie d’énergie (ce que ne font pas vraiment les coréens malgré tout, un petit apprentissage est toujours nécessaire malgré l’avance considérable politiquement parlant).

Mis à part les grands magasins, un grand point fort se situe (comme d’habitude) sur la rivière de Cheonggyecheon   qui accueil des créations d’artistes pendant 1 mois à partir de cette semaine autour du thème de la lumière. Ce sont 5 installations toutes les plus impressionnantes les unes que les autres à découvrir tous les jours de nuit à partir de 18h.

Lasers, murs d’eau, vidéo projection, murs de lumière et pixel art à l’honneur en utilisant notamment des décorations de Noël. C’est très réussi et ce samedi les coréens étaient venus en masse pour admirer le spectacle avec des « Oh !! AAaah !! » dès qu’une nouvelle forme apparaît, un peu comme au feu d’artifice cet été souvenez-vous !

C’est là dessus que je dis au revoir à Séoul. Une ville qui me manquera sans doute mais que je ne suis quand même pas fâché de quitter aujourd’hui. J’y reviendrai sans doute plus longuement dans un prochain bilan de mon séjour plus tard.

Le bruit, la pollution, les odeurs sont quand pas toujours faciles à accepter quand on a pas grandi dans un tel environnement. Mais Séoul est une ville attachante et magnifique qui ose faire de nouvelles choses et qui est hyper culturelle. On y trouve de quoi acheter sur tous les trottoirs, les marchés sont magnifiques malgré leur propreté un peu douteuse parfois (remarque qui s’applique aussi à quasiment toutes les villes de Corée).

Bref un peu triste mais ce n’est pas bien grave car je reviendrais !

Une seule chose est sûr : je ne reverrais jamais Séoul comme je la quitte puisque tout aura déjà évolué et bougé le mois prochain !

Les Bongos

jeudi 18 décembre 2008

Le transport de marchandises en Corée du Sud est un peu différent à la France. Sur les routes ce n’est pas des camions à semis remorques qui monopolisent la circulation mais bien les Bongos !

Les Bongos pour Kia (la marque de voiture) et Porter pour Hyundai. Ce gabarit de véhicule sert à tout ! Il est souvent interdit en centre-ville pour des raisons de nuisances et de sécurité car les livreurs sont parfois un peu dangereux ! Vitesse, précipitation, parking…

Mais alors, d’où vient cette passion qu’on les transporteurs coréens pour ces véhiculent ? Le transport ferroviaire et maritime sont les deux plus importants moyens de transport de marchandises. Tout est très bien organisé, les bateaux déchargent leur marchandise venant de l’extérieur du pays, le train transporte jusque dans les montagnes les grosses quantités et les Bongos se chargent du reste. Ils se chargent d’emmener en petite quantité nourriture, poubelles, objets de toutes sortes dans tout le pays jusqu’au village le plus reculé.

Il y en a beaucoup à Séoul, transportant Soju, légumes, cartons (poubelles), câbles … ce que vous voulez mais ce qui a été amusant c’est de les retrouver tout le long de la route partout ou on allait pendant le tour de Corée en train de nous doubler sur les 4 voies :)

Korea Tour Adventure – Busan, le marché aux poissons

mercredi 17 décembre 2008

[jour 4 lundi]

Arrivée pas terrible (indications difficile à comprendre, circulation monstre), hôtel pas terrible non plus (sale) : notre séjour à Busan   s’annonçait mal… Après une bonne nuit quand même, je découvre Busan de bon matin autour d’un « bon » café dans un « Tous les jours » (oui encore du français, ça marche plutôt bien d’utiliser des mots français pour les boulangeries, allez savoir pourquoi !).

Ce matin, on découverte le métro de Busan (à voir prochainement en vidéo) ou nous nous dirigeons vers la station « Jagalchi » (20 minutes environ d’où nous sommes) pour visiter le fameux marché au poissons de Busan  . Bien que cette immense ville soit quasiment similaire à Séoul : même ambiance, même magasins, même architecture… elle est originale dans le sens ou elle possède un grand port maritime. L’autre particularité sont les montagnes situées tout autour de la ville. Ce qui a posé de nombreux problème lors de l’expansion démographique de la ville. Du coup une bonne partie de ces logements sont construits à même la montagne rendant les tours encore plus importantes.

Busan   a des gros problèmes d’expansion du fait de la mer d’un côté et d’immenses montagnes de l’autre. Pour essayer de résoudre le problème de nombreux tunnels ont été construits et des villes nouvelles se sont crées tout autour.

C’est d’ailleurs à cause de ça et du fait d’un plan de ville très mal indiqué en terme de signalétique que nous nous sommes littéralement perdu pendant 2 heures au moins dans Busan ou ce que nous pensions être Busan !

Au final plus de peur que de mal.

Le marché au poisson vaut vraiment le détour. Sous un vieux hangar, des femmes s’affairent à préparer du poisson à même le sol ou sur des vielles planches de bois. C’est très animé et très impressionnant.

A quelques mètres de là, un immense bâtiment (un peu le même comparé au magasin de vêtements énorme de Séoul) ou s’expose dans de nombreux aquariums, la majorité de la pêche du jour. C’est un peu plus formel et officiel comme vente dira-t-on :)

Nous avons visiter aussi l’immense marché qui se situe non loin de là (oui dans les grandes villes coréennes tout est « immense ») pour enfin monter en haut d’une bute ou se situe la tour de Busan (oui, comme Séoul, Busan a sa tour bien que moins impressionnante) qui sert d’observatoire, de magasin, de restaurant et de musée… Ne me demandez pas ou tout cela se trouve nous n’y sommes pas entré.

La suite de la journée se passe plus loin entre Masan   et Tongyeong   pour y découvrir de magnifiques paysages de bord de mer.

De nombreux petits villages qui vivent de la culture d’algues, pour les kimbaps par exemple, ces algues séchées sont présentes presque dans tous les plats coréens ! C’est dire si la production se doit d’être importante (sachant qu’une majeure partie est sans nul doute produite industriellement). Pour récolter ces algues, des guirlandes de coquillages sont laissés trempés dans la mer en attendant que des algues s’y déposent.

Notre journée s’achève par la remontée de nuit vers Jinju  .

Korea Tour Adventure – le départ

samedi 13 décembre 2008

Nous sommes donc partis à 11h précises d’Avis après avoir pris vite fait notre petit dernier déjeuner dans notre Dunkin Donuts pas très loin de notre ancien chez nous.

Enfin ! Je quitte la house que je ne regretterai sans doute pas de si tôt !!

10h35, les clefs de la house sont rendues à leur propriétaire, nous récupérons les 10 000W de caution (6€) : tous nos bagages sont descendus en bas de l’escalier, direction Avis pour retirer notre voiture.

Jessica amène la voiture jusqu’à la house mais c’est moi qui prends les commandes de la voiture en premier, mais problème ! Je m’attendais à conduire une voiture automatique, mais une boite de vitesse un peu différente à mes maigres souvenirs de boite automatique.

Quelques messages à Heidi (@hghernati) via Twitter en pleine préparation de phase 2 de projet, pour des explications un peu plus poussées… Cette fois c’est bon, je m’élance dans les rues de Séouuul ! Youhou avec ma boite séquentielle !

Bon je dois dire que sur les quelques premiers kilomètres je suis resté très stressé, je pense connaître quelques courbatures dès demain…

Concernant ma conduite, j’ai confondu le frein et la pédale d’embrayage 3 fois, et oui sur une voiture automatique, pas ’embrayage, frein et accélérateur suffisent à faire fonctionner la voiture. J’ai eu très peur la première fois que ça m’est arrivé en plein périphérique de Séoul. Je décide de passer la 3ème « vitesse » (la plus rapide, sur une boite séquentielle) par réflexe j’appuie sans hésiter sur la pédale de frein pour passer la vitesse. Bon alors évidemment la voiture (comme une conne) pile en plein sur un périph déjà saturé de circulation… Heureusement que le coréen de derrière a eu de bons réflexes… :/ ça commence bien !

Heureusement tout ce passe pour le mieux pour le reste.

D’une manière générale, j’ai été très impressionné par la courtoisie et la civilité des conducteurs coréens qui pouvaient laisser penser en tant que piéton que la loi du plus fort était de mise.

Cependant, sur les embranchements de routes, il est clair qu’il faut se battre un peu et s’imposer mais ça passe !

Les autoroutes ont 8 ou 10 voies en campagne comme en plein cœur de ville, on se place ou on veut en fait.. puisqu’ils n’hésitent pas à doubler par la gauche, la droite, slalomer entre les voitures et les camions : de nouveaux réflexes à prendre !

Concernant les feux tricolores, ils ne sont que moyennement respectés. Pour aller tout droit, c’est respecté (et encore) mais pour aller à droite, que le feux soit rouge ou vert, qu’il y est une flèche ou non, ça passe !

Mis à part ces petites remarques la conduite en Corée ressemble vraiment beaucoup à la France et est très agréable.


Fermer Agrandir