Articles taggés avec ‘idas’

Protégé : Pepero : restons légers !

mercredi 10 décembre 2008

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Séoul fluide…

mercredi 3 décembre 2008

Voilà, les cours se terminent à l’Idas (enfin ?) !

Je vais vous présenter un projet nommé « Fluide » réalisé en cours de Digital Media Design, encadré par Simone Carena. Ce projet à pour vocation (à la base) d’être présenté pour l’événement Seoul World Design Capital 2010 qui se prépare et qui est très cher pour Simone (la dernière édition se passait à Turin ;)). Nous devions pour cela représenter une facette de Séoul.

J’ai travaillé en collaboration avec Jérémie (Pixylab) pour ce projet. Nous avons décidé de nous intéresser aux flux présents à Séoul, rapidement nous avons pensé que les flux de personnes serait intéressant à analyser. La finalité du projet a aussi été tranché rapidement : une installation interactive.

Le projet « Fluide ».

Le projet fluide propose une représentation graphique des flux présents à Séoul, en volume. Pour cela, nous avons décidé de travailler autour de la fameuse tour de Jongno   qui voit passer à ses pieds plusieurs milliers de visiteurs chaque jours. Nous montrons de manière graphique l’impact de ces flux, une prise de conscience en quelques sorte de chiffres que l’on ne maîtrise pas ou peu vis à vis du public visé : les passants.

Pour cela nous avons utilisé la métaphore de l’eau, chaque personne représente au goutte d’eau qui va remplir une interface graphique et pourquoi (à l’avenir) pas imaginer une sortie physique de véritables gouttes d’eau.

Chaque goutte est numérotée, ce numéro apparaît en haut de l’application. Ainsi, les visiteurs peuvent (dans le cas ou le rendu graphique est à la même place que le capteur) s’identifier au numéro qu’ils voient s’afficher à leur passage.

Un fonctionnement par étapes :

  • Un passant déclenche l’apparition du goutte qui tombe du haut de l’écran, le compteur incrémente de 1 le nombre de personnes.
  • Pendant 15 secondes la ou les gouttes crées vont naviguer dans l’écran.
  • Au bout de la 15ème seconde toutes les gouttes en mouvements se regroupent pour former une nouvelle goutte qui va tomber en bas de l’écran et se ranger (s’archiver) dans ce tableau.
  • La zone rectangulaire représente une heure. Au bout d’une heure, les gouttent disparaissent et vont aller s’archiver dans les grandes bandes que vous voyez sur les côtés de la capture d’écran ci-contre.

Dans la zone centrale, la taille des gouttes correspond au nombre de gouttes (ou personnes) qu’elle représente réellement, l’opacité est générée en fonction du bruit capté au moment de la création d’une goutte. Cette notion d’ambiance sonore est intéressante à prendre en compte pour mieux voir l’activité du flux étudié.

Dans les « bandes d’archives », la notion d’ambiance sonore n’apparaît plus, toutes les intervalles de 15 secondes apparaissent à la même taille et l’opacité représente le nombre de personnes qu’elle représente.

L’application software a été réalisée en Adobe Flash ActionScript 2. Tous les regroupements de gouttes sont enregistrés dans une base de données de type MySql en utilisant un script PHP.

Côté hardware, nous avons utilisé une carte Arduino qui nous permet l’utilisation de capteurs de toutes sortes grâce à un port USB. Le capteur utilisé actuellement est un capteur de lumière faute de mieux (l’utilisation est du coup contrainte la nuit) mais nous envisageons l’utilisation d’un capteur de passage plus performant utilisable 24h/24. Pour des raisons de timing ça n’a malheureusement pas pu se faire, satanée deadline…

Test de l’application en conditions réelles à Jongno.

Samedi soir dernier nous nous sommes rendus sur place, au pied de la tour de Jongno   à côté de la sortie 4 du métro ligne 1 arrêt « Jonggak » pour se rendre compte du comportement de l’application dans des conditions réelles.

Voici la vidéo de présentation de Fluide en test à Jongno :

2820 personnes ont donc joué le jeu sans se rendre compte qu’elles étaient comptabilisées. Sachant que certains passants ont voulu savoir pourquoi une lumière éclairait leurs jambes et des boules bleues se baladaient sur un ordinateur portable en pleine rue.

Malgré le froid, tout c’est bien passé.

On peut analyser le rendu obtenu : par exemple, on peut voir des grosses gouttes bleues à gauche qui correspondent à deux manifestations qui sont passées par notre capteur, d’où ces paquets.

L’avenir de Fluide.

Nous avons envisagé de proposer la mise en place du rendu graphique soit à un autre endroit de Séoul ou dans une autre ville du monde (avec pourquoi pas un décalage horaire) qui permettrait de voir l’activité des flux de Séoul à New York et les flux de New York à Séoul, par exemple !

Nous allons sans aucun doute revenir sur ce projet de retour en France pour le faire évoluer.

Je suis à la moitié

lundi 3 novembre 2008

Voilà, je suis donc à la moitié de mon séjour en Corée. Il est temps pour moi de faire un grand bilan de ces deux mois passés pour aborder sereinement les deux qui suivent ! Beaucoup de bla bla donc… à lire si vous n’en pouvez plus de ne pas avoir de mes nouvelles 😀 Pour vous facilité la tâche j’ai même mis en gras les choses principales !

D’une manière générale je suis plutôt très satisfait de ce que j’ai fait jusqu’à présent. Je suis venu ici chercher un dépaysement total : je ne suis pas déçu ! Les premières semaines d’euffories et de visites ont progressivement laissées place à une certaine « monotonie » apportée par les cours qui rythment et remplissent beaucoup notre semaine malgré les apparences de l’emploi du temps.

Tour d’horizon thématique !

Nourriture :

Porc grillé, c’est fait depuis le premier jour. Nous y mangeons régulièrement pour fêter le weekend ou des arrivées (frères, sœurs, amis…) :)

Le matin, le rituel est régulièrement de prendre son petit déjeuné avec un donut bien gras au Dunkin Donuts situé sur la rue menant à l’Idas   (je perds un peu l’habitude, je préfère rester prendre mon café et une tranche de pain de mie toastée à la house).

Nous mangeons régulièrement aux burgers le midi : KFC, Lotteria (copie de Mc Donalds en légèrement pire), Hots Dogs coréens (découvert cette semaine grâce à Gaeto), Subway, Quisnoz (sandwishs du même style que le Subway sauf que le pain est toasté), ou gauffre au poulet ou boeuf (c’est effectivement un peu particulier au début :)).

Le soir c’est souvent ramyons, offert gracieusement dans le loyer, ou riz avec un œuf (idem, inclus) ou sinon c’est sushis (voir ici) ou restau japonais. (« japonais pas cher » ou « japonais du début » les petits noms qu’on leur à donné !).

Question nourriture, je pense qu’il reste encore beaucoup de choses à découvrir à ce niveau, il y a seulement 15 jours que j’ai pu enfin goûter mes premiers « kimbaps » (rouleaux de thon assaisonné enroulé dans du riz et une feuille d’algue), odeure repoussante au début mais très bon au goût. En plus c’est « very sheep ! » 1000W en moyenne pour un petit baton d’environ 12cm : un petit casse-croûte du midi quand on n’a que 30 minutes pour manger à l’Idas le mercredi midi.

Visites :

Côté visites, c’est très difficile de planifier à l’avance. Je suis vraiment très content de tout ce que j’ai déjà pu faire. (je ne vous refait pas le descriptif ici puisque il y a à peu prêt un article par visites !). Objectif maintenant : aller à Pusan  , la deuxième ville la plus importante de Corée (située au Sud en bord de mer), pour y aller un bus devrait nous faire rapidement voir les alentours de la ville. Il sera aussi indispensable de se faire une journée à « Ever Land »   l’un des grands parcs d’attrations du pays. La DMZ   (zone coréenne démilitarisée), la fameuse frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Après pour les choses dingues que je ne pourrai pas forcément faire : du ski sur les montagnes puisque le départ pour la France sera sans doute trop rapide (un espoir demeure tout de même).

Sinon, j’ai définitivement tiré un trait sur le Japon, la Chine, la Corée du Nord (oui oui :D) ou HongKong (cher et difficile à organiser en 10 jours : du 12 décembre date de fin des cours au 22 décembre date du départ).

Travail :

L’Idas   semblait être une école prometteuse, elle semble pourtant maintenant aujourd’hui bien en dessous de mes attentes ! Malheureusement, elle propose beaucoup (trop) de création dans la section media-design et les cours d’interactivité portent sur des sujets très spéciaux et difficiles à aborder « Computer, meat and pleasure » par exemple (ordinateur, chair et plaisir)…

Il faut donc essayer de tirer un maximum profit des cours qui restent essentiellement du « suivi de projet » et manquent vraiment de contenu. J’ai donc décidé de me lancer dans l’Arduino (pour en faire en cours justement et apprendre de nouvelles formes d’interactivités qui dépassent le cadre de l’ordinateur et de l’interface), entretenir ce blog et de commencer à réfléchir à mon projet de diplôme.

Achats :

Mis à part mon disque dur externe (indispensable), je n’ai pas fait de folies encore ! ça risque (malheureusement) de venir vite avec le mois de décembre qui arrive. Ah si, quand même je suis actuellement en recherche active de nouvelles chaussures ! Bon par contre le style ne m’accroche décidément pas ! Wait & see !

Ce bilan, m’incite aussi à me reposer la question de ce que je suis venu cherche ici.

Un dépaysement : là c’est rempli à 100%.

Du repos : je pense que c’est complètement négatif :) le bruit, le rythme de la vie, on s’y fait mais c’est très fatiguant !

Une nouvelle méthode de travail : pas vraiment puisque nous travaillons sur une autre matière plus « artistique » qui ne me correspond définitivement pas trop (mais ou est donc passé l’utilisateur dont nous a tant bassiné l’Ecole de Design !!). Cependant, les cours apportent une nouvelle ouverture d’esprit non négligeable !

Des idées sur mon avenir professionnel : oui complètement, c’est plutôt une confirmation qu’une découverte :)

Bilan du bilan :

C’est fou comme le temps passe vite ! Je vous laisse j’ai encore beaucoup de choses passionnantes à découvrir, à faire et à manger ! 😉

Séoul : c’est comme un grand micro-ondes

mercredi 29 octobre 2008

Le taux de cancer est l’un des plus haut du monde en Corée…

La Corée c’est un immense micro-ondes… Des ondes pour le téléphone (2G + 3G pour la visiophonie et la télévision en direct), des ondes pour appeler le serveur grâce au bouton wireless sur une table de restaurant, les feux tricolores, des ondes pour faire passer comme ils peuvent les 45 chaînes de télévision analogiques (6 en France) et enfin le wifi…

Niveau couverture téléphonique pour les téléphones portables, le défi est de trouvé une zone SANS réseau ! Que vous soyez dans les montagnes, dans le métro, dans une grande tour ou en cours, vous captez 5/5 le réseau. Les coréen ont un passe temps favoris dans le métro : regarder la télé sur leur téléphone !

Principaux opérateurs coréens

Même dans les salles de cours de l’Idas, on peut y voir des antennes relais incrustées dans le plafond !! (et cela dans toutes les salles).

Question wifi, pas de problèmes non plus ! Rien qu’à la house nous captons 12 réseaux de plus ou moins bonne qualité. Certains sont ouverts, d’autres fermés… Ici on grille 24H/24H :p

Par contre, à l’idas   et contrairement à ce qu’on pourrait le penser, se connecter au wifi est une mission à renouveler tous les 5 jours ! Je me suis amusé à expliquer le mode d’emploi dans cet article. Le wifi est fournis par Nespot (c’est un peu Orange en France) une filiale de KT (Korean Telecom) qui vend 5 000 W l’heure de wifi ! (heureusement gratuit pour les étudiants de Hongik). Les émetteurs se trouvent quand à eux dans les couloirs et n’a rien à voir avec les champignons que l’on trouve au plafond.

Au restaurant, pour appeler le serveur, on dispose souvent d’une sonnette : très pratique ! Rappelez-vous le bouton sur la table de cet article (vidéo).

Dans les fastfoods, les pertes sont optimisées : ils ne font que les hamburgers nécessaires, au Mc Donalds, les hamburgers sont fait presque devant vous. Si un hamburger ne peut pas être prêt dans les 5 secondes les caissières vous donnent un petit bipper wireless qui vibre lorsque votre commande est prête ! Génial non !

Et sans doute tellement d’autres choses que nous ne voyons pas transitent par les ondes qui nous courent le long du corps à longueur de journée !

Sinon question télévision, c’est largement à la traîne coté hertzien sachant que l’on ne capte rien en numérique à part si on a le satellite qui permet de contenter la télé HD 1080 d’LG ou Samsung que tout coréen qui se respecte doit avoir chez soi (avec une diagonale, qu’on se demande comment ils ont fait pour la monter au 15ème étage de leur immeuble !?).

Erratum : la télévion numérique hertzienne existe bien en Corée, elle existe même en HD ! Etant donné que nous ne recevions que des chaînes analogiques à la house je pensais qu’il n’y avait que cette offre de proposé ! Incoryable autant de chaînes analogiques, SD et HD ! ça ne fait que rajouter encore des ondes partout :)


Fermer Agrandir