Articles taggés avec ‘art’

Spectacles un dimanche soir à Séoul

samedi 8 novembre 2008

Même lorsqu’il commence à faire un peu froid, même un dimanche soir rien ne manque pour se divertir !

Cette fois, alors que j’étais avec Jérémie pour définir l’endroit ou nous allons mettre en place notre prochaine installation    pour le cours de Digital Media Design, je suis tombé sur deux concerts à quelques centaines de mètres l’un de l’autre. Le premier sur la rivière (rivière de Cheonggyecheon  ) ou se trouve Ubiquitous Séoul (Mojeongyo)  .

Le deuxième (beaucoup plus sérieux avec une présentatrice et tout comme à la télé avec des effets spéciaux !) sur Séoul Plaza   ou nous avons déjà eu l’occasion de voir un film en plein air.

Seoul Design Olympiad 2008

lundi 27 octobre 2008

Lundi (20 octobre) nous sommes allés avec la classe et nos profs de 4D Design et Digital Media Design Simone Carena et Boyeun Kim à Seoul Design Olympiad 2008. Il s’agit d’une grande exposition (gratuite) sur le design pour promouvoir le monde du design à Séoul. La ville a été, en effet, désignée « capitale mondiale du design » en 2010. L’événement se tenait du 10 au 30 octobre 2008 à l’intérieur même du stade olympique (JO d’été de 1988)   ce qui est d’ailleurs assez amusant : les exposants se retrouvent dans les couloirs, aux extérieurs, dans les gradins, sur la piste du stade…

D’une manière générale, j’ai trouvé comme Jessica que la signalétique était vraiment pauvre étant donné le lieu atypique.

Le stade a été recouvert d’immenses guirlandes de déchets plastiques multicolores en tout genre.

La qualité des exposants était par contre indéniable.

Certains plutôt class…

D’autres carrément douteux !

Vous voyez donc une grande diversité des choses exposées. Simone nous a demandé de retenir 2 choses au moins de cette visite : 1 que l’on aime et 1 que l’on n’aime pas.

J’ai donc trouvé l’exposition (la seule payante, 7 000W) « Total Fluidity » de Zaha Hadid et Patrick Schumacher plutôt « pas utile ». Mix d’un designer de produits à un architecte.

Au final, les tables ou autres vases proposés apparaissent plus comme des objets « beaux » plutôt que design et fonctionnels… Donc … un peu inutile pour moi vu l’encombrement que ces objets créent !

Par contre j’ai trouvé intéressant les actions du GRL. Le Graffiti Research Lab (G. R. L.) est un collectif d’artistes se rattachant au laboratoire « ouvert » de la fondation Eyebeam (le « Eyebeam Openlab ») qui développe des outils destinés à « appuyer technologiquement les individus pour modifier et réinvestir de manière créative leurs environnements envahis par la culture du commerce et de l’entreprise », transposant ainsi l’esprit open source dans le monde des arts de la rue. C’est propre, ça tâche pas, ça revendique, bon c’est pas très écologique mais amusant !

Un meilleur aperçu de la visite au travers cette vidéo…

Visite de la biennale des arts numériques de Séoul

lundi 22 septembre 2008

Vendredi dernier (19 septembre) je suis allé avec Jérémie voir la biennale des arts numériques de Séoul qui se déroule au Seoul Museum of Art à City Hall du 12 septembre au 5 novembre 2008.

Dès l’arrivée dans le hall nous sommes accueillis par un petit orchestre de musique classique composé d’une harpe, d’une flûte traversière, d’un piano et d’un chanteur (d’opéras ? sans doute !) En tout cas c’était bien agréable lorsque nous passions de salles en salles puisque le concert donnait dans tout le bâtiment :

L’entrée est gratuite pour tous, et donne accès (oui ça fait bien de mettre « donne accès » même quand c’est gratuit :p) aux 3 étages d’exposition ayant pour thèmes : « Light », « Communication » et « Time » (mon sujet de prédilection !).

Des œuvres intéressantes à retenir :

Pour commencer l’expo nous avons été confronté à Reincarnation de Li Hui, une scène dérangeante d’un lit fumant sous une pluie de lazers rouges : très impressionnant et étrange comme sensation !

Li, Hui, Reincarnation, 2007, Laser Installation.

Une autre installation qui fait son effet et qui revient souvent maintenant : une projection de lumière par vidéo projection sur un volume blanc quelconque. Cette installation a été particulièrement soignée concernant la position des effets de lumière : très impressionnante aussi, on se laisse prendre par l’illusion parfois !

Pablo Valbuena, Augmented Sculpture Series, 2007-2008, Video Installation.

Exploding Camera est une installation munie d’une camera et divers éléments mécaniques et électroniques qui produisent sur un écran de télévision, en direct, des images de guerre. Les images ont l’air tellement réelles qu’on ne s’imagine pas sur le coup qu’elles sont fabriquées en direct sous nos yeux avec 3 fois rien…

Julien Maire (un français), Exploding Camera, 2007, Mixed Media Installation.

Une superbe installation créée avec des lasers bleus et verts projetés dans un océan de tubes transparents laisse place des turbulences et des « vagues » lumineuses dans toute la pièce : magnifique d’un point de vue visuel, étonnant d’un point de vue sensoriel !

Chae, Mi-hyun & Dr. Jung, The Universe, 2006-2008, Laser Installation, 3 min.

Nous avons pu aussi retrouver Phantasm (2007) de Matsuo Takahiro que nous avions déjà vu à Laval Virtual 2008 : une histoire de boule rouge qui attire, dans une cage, des papillons virtuels.

Matsuo, Takahiro, Phantasm, 2007, Interactive Installation.

Implosive Effect, ou le plaisir de se relaxer au milieu d’un brasier créé par deux vidéo projecteurs et deux mirroirs sphériques qui projettent des flammes sur toutes les faces de la pièce ou le spectateur se trouve.

Thyra Hilden & Pio Diaz, Implosive Heat, 2008, Site-specific, Video Installation.

Une installation de néons, parce que c’est joli 😀 (pardonnez moi !)

Carlos Coronas, Sin Lugar (Nowhere), 2007, Site-specific Neon Installation.

Et enfin une installation munie de capteurs, d’écrans d’images satellite, de beaucoup de lumières bleues mais que l’on a malheureusement pas réussi à faire marcher… Donc à priori prometteur comme installation quand elle fonctionne. En tout cas ça à l’air impressionnant ! En fait, on comprend un peu plus les intentions de l’artiste sur son site internet !

Helga Griffiths, Microclimate, 2008, Multimedia Interactive Installation.

Pour finir, voici un excellent montage qui résume très bien notre visite réalisé par l’excellent Jérémie allias Pixylab :)

vidéo by Pixylab


Fermer Agrandir