Articles taggés avec ‘route’

Les Bongos

jeudi 18 décembre 2008

Le transport de marchandises en Corée du Sud est un peu différent à la France. Sur les routes ce n’est pas des camions à semis remorques qui monopolisent la circulation mais bien les Bongos !

Les Bongos pour Kia (la marque de voiture) et Porter pour Hyundai. Ce gabarit de véhicule sert à tout ! Il est souvent interdit en centre-ville pour des raisons de nuisances et de sécurité car les livreurs sont parfois un peu dangereux ! Vitesse, précipitation, parking…

Mais alors, d’où vient cette passion qu’on les transporteurs coréens pour ces véhiculent ? Le transport ferroviaire et maritime sont les deux plus importants moyens de transport de marchandises. Tout est très bien organisé, les bateaux déchargent leur marchandise venant de l’extérieur du pays, le train transporte jusque dans les montagnes les grosses quantités et les Bongos se chargent du reste. Ils se chargent d’emmener en petite quantité nourriture, poubelles, objets de toutes sortes dans tout le pays jusqu’au village le plus reculé.

Il y en a beaucoup à Séoul, transportant Soju, légumes, cartons (poubelles), câbles … ce que vous voulez mais ce qui a été amusant c’est de les retrouver tout le long de la route partout ou on allait pendant le tour de Corée en train de nous doubler sur les 4 voies :)

Korea Tour Adventure – Andong, Haeinsa Temple et les tumulis de Gyeongju.

lundi 15 décembre 2008

[jour 2 samedi]

Levé 9h, direction Dunkin Donuts de Andong   (bien meilleur qu’à Séoul au passage !). Rapidement nous faisons le tour de la ville, nous tombons sur un temple bouddhiste, difficile d’y rentrer, je crois que ce n’est pas autorisé.

Après avoir fait notre petit tour matinal, direction Hahoe Village   : un village traditionnel toujours habité par des fermiers qui y cultivent des choux et du riz dans des rizières.

Malheureusement, l’hiver n’est pas forcément une bonne saison pour y visiter ce genre de chose puisque le riz est récolté depuis longtemps et les rizières asséchées. Ce village est cependant magnifique été comme hiver avec ces maisons traditionnelles de l’époque Joseon. Elisabeth II a même visité ce village lors d’un voyage officiel en 1994 de 4 jours en Corée. C’est pour dire. Elle a même planté un arbre !

Nouvelle étape, plus lointaine cette fois nous oblige à reprendre la route au travers les montagnes (très hautes) de plus de 1 400 mètres pour celle ou nous allons : le joyaux de la Corée, l’endroit à absolument pas rater : le temple bouddhiste « Haeinsa Temple »  , une petite ville de temples qui s’étend tout en haut du mont Kaya sur plus de 80 kilomètres.

La route a été assez difficile et dangereuse mais nous arrivons vivant en haut de la montagne pour y gravir les quelques derniers mètres à pied.

Nous arrivons la nuit tombante au milieu d’une véritable petite ville habitée par des moines bouddhistes qui sortent des différents temples. Malheureusement interdiction dce filmer les superbes bouddhas en or entourés de milliers de bougies… Nous avons eu le droit seulement aux cours intérieures et les façades des temples. La particularité de cet endroit est qu’il abrite le Tripitaka Koreana, collection la plus complète de textes du canon bouddhiste, gravés sur 80 000 tablettes de bois entre 1237 et 1248. Nous n’avons malheureusement pas pu voir ça non plus :(

Une pagode au millieu de la cours centrale.

La nuit est tombée et nous redescendons de la montagne pour rejoindre notre voiture. Mission : redescendre de la montagne de nuit et rejoindre notre prochaine étape : Gyeongju  . C’est moi qui me met au volant pour 2 heures de conduite. Pour cela nous rejoignons Daegu   (une très grande ville de Corée non loin de Busan) pour attraper la route 1 qui fait la liaison Séoul/Busan. Nous prendrons la sortie Gyeongju  .

[20h] Aire d’autoroute juste après Daegu   ou Jessica prend le relais du volant. Arrivée à Daegu   vers 21h30 au milieu de dizaines de Tumulis  , ces impressionnants dômes de terre et d’herbe représentant des tombes anciennes de l’époque de Silla.

Vue de la ville de Gyeongju du haut du dôme. [ne le faites pas c’est interdit ! Mais j’ai vu la pancarte après :p]

Ce soir, nous nous sommes rapidement trouvé un petit motel très sympa (beaucoup mieux que celui d’hier). Un petit restau aussi avec des gens adorables ou j’ai pu manger des raviolis coréens qui me faisaient envie depuis un petit moment maintenant !!

A demain !

PS : Une grande vidéo et des photos seront prochainement disponibles… Peut-être après mon retour en France (malheureusement) car le temps me manque beaucoup en ce moment !

Korea Tour Adventure – Chungju

samedi 13 décembre 2008

[jour 1 vendredi]

Après de longues minutes dans les bouchons de Séoul nous roulons sur la « road 1″ en direction de Busan   puis 50 en direction de Chungju  .

Chungju   est la ville des pommes : les lampadaires ont un logo de pomme, les abris-bus idem, il y a pleins de marchands ambulants le long des routes qui vendent des pommes. Oui, il y a pleins de vergers aussi autour de la ville avec entre autre, des champs de choux et de thé vert.

Nous mangeons à Chungju   même dans un petit restaurant coréen, au menu : soupe coréenne classique au thon et au kimchi, c’était très bon. Attention par contre aux morceaux verts dans la soupe qui trainent car ces piments piquent quand même assez violemment en bouche !

Juste après manger nous reprenons la route direction Andong  . Pour cela nous traversons une assez importante chaine de montagne pendant quasiment les 2 heures qui séparaient les deux villes.

Pendant ce temps nous avons rouler sur des routes de montagnes, mais attention pas nos petites routes de montagne à nous, NON ! Au minimum, les routes sont sur 3 voies et 4 assez souvent ! Une conduite plutôt tranquille mis à part les inévitables virages serrés.

Pendant cet épisode montagneux nous avons pu découvrir le lac de Chungjuho  . Un lac magnifique qui s’étend sur plus de 50km et que nous avons suivis pendant une bonne partie du voyage.

Un endroit magique et magnifique ou j’ai été frappé par le calme et l’apaisement du silence et de la beauté du couché de soleil.

Korea Tour Adventure – le départ

samedi 13 décembre 2008

Nous sommes donc partis à 11h précises d’Avis après avoir pris vite fait notre petit dernier déjeuner dans notre Dunkin Donuts pas très loin de notre ancien chez nous.

Enfin ! Je quitte la house que je ne regretterai sans doute pas de si tôt !!

10h35, les clefs de la house sont rendues à leur propriétaire, nous récupérons les 10 000W de caution (6€) : tous nos bagages sont descendus en bas de l’escalier, direction Avis pour retirer notre voiture.

Jessica amène la voiture jusqu’à la house mais c’est moi qui prends les commandes de la voiture en premier, mais problème ! Je m’attendais à conduire une voiture automatique, mais une boite de vitesse un peu différente à mes maigres souvenirs de boite automatique.

Quelques messages à Heidi (@hghernati) via Twitter en pleine préparation de phase 2 de projet, pour des explications un peu plus poussées… Cette fois c’est bon, je m’élance dans les rues de Séouuul ! Youhou avec ma boite séquentielle !

Bon je dois dire que sur les quelques premiers kilomètres je suis resté très stressé, je pense connaître quelques courbatures dès demain…

Concernant ma conduite, j’ai confondu le frein et la pédale d’embrayage 3 fois, et oui sur une voiture automatique, pas ’embrayage, frein et accélérateur suffisent à faire fonctionner la voiture. J’ai eu très peur la première fois que ça m’est arrivé en plein périphérique de Séoul. Je décide de passer la 3ème « vitesse » (la plus rapide, sur une boite séquentielle) par réflexe j’appuie sans hésiter sur la pédale de frein pour passer la vitesse. Bon alors évidemment la voiture (comme une conne) pile en plein sur un périph déjà saturé de circulation… Heureusement que le coréen de derrière a eu de bons réflexes… :/ ça commence bien !

Heureusement tout ce passe pour le mieux pour le reste.

D’une manière générale, j’ai été très impressionné par la courtoisie et la civilité des conducteurs coréens qui pouvaient laisser penser en tant que piéton que la loi du plus fort était de mise.

Cependant, sur les embranchements de routes, il est clair qu’il faut se battre un peu et s’imposer mais ça passe !

Les autoroutes ont 8 ou 10 voies en campagne comme en plein cœur de ville, on se place ou on veut en fait.. puisqu’ils n’hésitent pas à doubler par la gauche, la droite, slalomer entre les voitures et les camions : de nouveaux réflexes à prendre !

Concernant les feux tricolores, ils ne sont que moyennement respectés. Pour aller tout droit, c’est respecté (et encore) mais pour aller à droite, que le feux soit rouge ou vert, qu’il y est une flèche ou non, ça passe !

Mis à part ces petites remarques la conduite en Corée ressemble vraiment beaucoup à la France et est très agréable.


Fermer Agrandir